POCLAIN,  une histoire pas comme les autres !

georges_20Bataille_2002_20copie.jpg

Georges BATAILLE Fondateur des "ATELIERS de POCLAIN" 

LE PLESSIS BELLEVILLE
Carrefour historique des chaussées romaines, Le Plessis Belleville se situe aux limites de la Picardie et de l'Ile de France, à 40 km au Nord-est de Paris. Connu pour son agriculture et ses activités para-agricoles, c'est la création de la première pelle hydraulique qui a rendu célèbre le nom du Plessis Belleville dans le monde entier.
Le Plessis Belleville est le carrefour de la voie ouest-est: Paris -Soissons et de la voie nord-sud: Lille-Senlis -  Meaux - Dijon.


Ce carrefour routier existant depuis les Romains a pris son essor au XVIIème siècle avec la construction du château de Mr de Guénégaud, trésorier de Marie de Médicis et grand réformateur de la monnaie en France.

 

 

 

 

 

 

 

 


Devenu Pierre Guénégaud, Plessis d'Allègre, Plessis Ponchartrain, puis Plessis Conti, la commune devient Le Plessis Belleville au début du XIXème siècle après la destruction du château. Au XVIIIème siècle, le Prince de Conti fait paver les rues de sa commune qui devient renommée dans tout le Valois pour "le bel état de ses rues".
En 1795, le dernier propriétaire du château, M.Brodelet encourage les progrès de l'agriculture et de l'élevage, faisant notamment venir d'Espagne des brebis  et des béliers pour améliorer la qualité génétique des troupeaux.
Après 1812, le château étant entièrement détruit, le parc de 70 hectares est transformé en terres labourables et les fermes sont vendues au
Duc de Cambacérès. L'ensemble de la population se consacre alors aux travaux agricoles.

 

 

 

 

 


La situation géographique, au croisement des grandes voies de communications et au carrefour de plusieurs régions naturelles, ainsi que le dynamisme des habitants ont favorisé l'évolution du Plessis Belleville vers les activités para-agricoles.
Distillerie d'alcool, culture et teillage du lin, stockage de céréales, conserverie de légumes, coopérative fruitière et l'industrie mécanique d'abord avec des véhicules agraires, puis depuis 1951 les pelles hydrauliques POCLAIN.
Le nom "
POCLAIN" est aujourd'hui encore connu dans le monde entier. Il a pour origine le nom du lieu-dit "L'enclos de Poclain"résultant de la contraction des termes "Poche à lin" en patois picard, lieu local humide ou l'on mettait le lin a "rouir (macérer) pendant un certain temps avant de le rendre utilisable et commercialisable !

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

La population du Plessis Belleville a beaucoup varié selon les époques :
1793 : 364 habitants, 1872: 385 habitants, 1921: 421 habitants, 1954 : 560 habitants

1982 : 1816 habitants,  2007 : 3090 habitants,  2021 : 3287 habitants.
En plus des deux routes nationales (RN2 & RN330) la commune est desservie par une gare (Paris - Laon) et dispose d'un petit aérodrome de tourisme.
L'activité économique de Poclain s'est développée dans toute la région, notamment sur les villes de Crépy en Valois, Compiègne, Verberie et Tracy le Mont. 

POCLAIN :
La première pelle hydraulique a été conçue en 1949 et présentée au Salon de la machine agricole en octobre 1951.

Cet engin allait révolutionner le monde des Travaux Publics.
Poclain allait en devenir le leader mondial en étant présent dans plus de 180 pays.


Si  aujourd'hui Le Plessis Belleville est connu dans le monde entier, c'est que le 1e Juin 1927, un agriculteur local, ingénieux et amoureux e mécanique, du nom de Georges Bataille, signait la création des "Ateliers Bataille & Léger" (du nom de son associé) qui deviendront plus tard "les Ateliers Bataille & fils" puis les "Ateliers de Poclain" avant de devenir la société Poclain.
Le petit atelier de réparation de matériels agricoles de 1927 se transforme rapidement en atelier de production. Il fabrique alors des épandeurs, des wagonnets à chenilles pour le transport des betteraves, des chariots à trois roues, des triqueballes et des fardiers pour le transport du bois.

 

 

 

 

 

 

 


En 1938, Georges Bataille imagine des remorques avec une seule roue à l'avant, connues sous le nom de "Trirou".

 

 

 

 

 

 

wa_import4_edited.jpg
wa_import3.jpg
wa_import5.jpg
labourage_20copie.jpg
expo_20poclain164_20copie_20copie.jpg
chariot_20betteraves_2002_20copie.jpg
charrette_20trirou_2001_20_20copie.jpg
wa_import6.jpg

QUELQUES DATES ET QUELQUES CHIFFRES :

1951 : Sortie de la première pelle hydraulique, entrainée par la prise de force d'un tracteur.

 

1956 : la TU a été vendue à plus de 1000 exemplaires.

La TO lui succède et Poclain invente la benne preneuse hydraulique.
En même temps, Georges Bataille envisage sérieusement le marché de l'exportation en créant une filiale en Allemagne.


1960 : Création d'un centre de formation à Montagny Sainte Félicité (Ecole de conduite et de formation des mécaniciens) avec 120 stagiaires dès la première année.


1961: La pelle hydraulique a 10 ans et déjà 6500 pelles ont été vendues durant cette période. Après la TO et la TU, sont nées la TY et TYA, premières pelles automotrices.1961 voit la naissance de la célèbre TY 45, qui deviendra la pelle hydraulique la plus répandue sur les chantiers du monde entier.


1963 : Inauguration à Compiègne d'une unité de production de capotages et e cabines.
Extension également du réseau commercial n Allemagne. Création de filiales en Belgique, Espagne, Italie, Autriche, USA et Canada.


1965 : 10.000 pelles Poclain sont au travail dans le monde. 5 nouveaux modèles de 7 à 20 tonnes s'ajoutent à la gamme. inauguration d'une usine de production à Crépy en Valois. Cession d'une licence de fabrication à la société japonaise YUTANI;


1966 :  Ouverture d'une filiale de vente à Hong Kong. Organisation de "Journées de Printemps" et de "Journées Internationales" qui rassemblent chaque années des milliers de visiteurs sur le site du Plessis Belleville. Création de la société PPM (Poclain Potain Matériels) destinée à fabriquer des grues mobiles.


1967 : Pierre Bataille succède à son père fondateur, au poste de Président Directeur Général. La société comprend alors 13 filiales, 30 succursales et 70 concessionnaires dans 80 pays et emploie 3740 personnes dont 2809 en France.


1968 : Création de la Division "Poclain Hydraulics", société qui rayonne encore aujourd'hui sur la marché international des composants hydrauliques. Prise de contrôle de la société espagnole TUSA (Talleres Unidos S.A.), qui outre ses produits spécifiques, fabrique des pelles hydrauliques du bas de gamme. Implantation d'une filiale au Mexique, qui fabriquera des pelles sous licence. La même année Poclain élargit sa gamme et s'attaque au marché des grosses machines.


1969 : Création de CMC (Constructions Mécaniques de Carvin- 59), une usine de fabrication de chargeuses.


1970 : 20 ans après la TU, Poclain révolutionne le marché en sortant la EC 1000, pelle de 900ch et 125t, la plus grosse pelle hydraulique du monde de l'époque. Poclain obtient le Grand Prix Hors Concours de l'Oscar de l'Exportation et exporte dans plus de 180 pays. Le Plessis Belleville est connu dans le monde entier.
La même année voit l'implantation au Plessis Belleville du
Service Central e Pièces de Rechange, toujours opérationnel aujourd'hui au sein du groupe CNH. C'est alors plus de 2000 personnes qui viennent travailler au Plessis Belleville chaque jour.


1971 : Création de filiales au Brésil et en Suède ainsi que d'usines de production au Mexique et en Espagne.


1972 : Inauguration de SMT (Société Mécanique de Tournai),  unité de production de pelles de fort tonnage en Belgique.


1973 : Cette année là, 4869 pelles hydrauliques sont fabriquées et vendues dans le monde.

1891 pelles sont produits sous licence, au Japon, en Argentine, en Tchécoslovaquie, en Inde et en Corée du Sud. 51275 pelles Poclain ont été produites depuis 1951.


1974 : Apparition de 4 nouveaux modèles, premiers modèles d'une nouvelle gamme de 15 modèles de 12 à 210 tonnes. A cette date les effectifs du groupe sont de 10270 personnes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Centre de Formation est transféré sur le nouveau site de Monthyon (77). Dix mille stagiaires ont été formés depuis 1960. Mais le premier choc pétrolier impose alors à la Société de chercher des alliances.


1976 : Accords commerciaux avec le Suédois VOLVO BM.


1977 :  Accords financiers et commerciaux avec le groupe américain TENNECO qui prend 40% de participation de l'entreprise.


1981 : J.I. CASE, division de Tenneco, augmente sa participation. il deviendra majoritaire en 1985. Pierre Bataille rachète alors personnellement Poclain Hydraulics qui ne faisait pas partie de l'accord avec J.I. Case.


1988 : Sortie de la dernière pelle rouge sur la ligne d'assemblage de l'usine de Crépy en Valois.


1995 :  Le siège du Plessis Belleville est fermé. les effectifs sont transférés à Crépy en Valois et à Villepinte. Le site du Plessis Belleville est aujourd'hui reconverti en Centre d'Affaires sous le nom d' EGB (Espace Georges Bataille).


1999 : Disparition définitive du nom de Poclain sur les matériels produits.


2003 : Fermeture définitive de l'usine de Crépy en Valois

TU_20005_20.jpg
TU_20012_20copie.jpg
TU_20014_20copie.jpg
wa_import8.jpg
Georges_20bataille_20_282_29.jpg
TC45_20retro_201126_20copie.jpg
memoire_20vive_20C11_2001.jpg
memoire_20vive_20_20EC_201000_2003_20copie.jpg
gamme C 60 a 160 02.jpg
memoire vive 75 115 35.jpg
1000 USA.jpg
memoire vive crepy chaine 10 red.jpg
memoire vive 81P retro red.jpg

Ceci n'est qu'un petit résumé de l'histoire de Poclain, vous souhaitez en savoir plus ?

La "Mémoire vive" Livret couleurs de près de 200 pages regroupe toute l'épopée de l'entreprise de sa fondation a son rachat par CASE, témoignages, dates, anecdotes avec de nombreuses photos couleurs et N&Blanc issues des archives de l'entreprise.

Le livret est également disponible en langue anglaise. 

MEMOIRE VIVE FRANCAIS 01B.jpg
MEMOIRE VIVE FRANCAIS 04_edited.jpg

CONTACT

FONDATION POCLAIN

GENERATION DEUX

LES AMIS DE POCLAIN

14 rue du Vert Buisson

60330 LE PLESSIS BELLEVILLE

FRANCE

fresque_20jpeg.jpg